Physicien et ancien chercheur de la NASA affirme que les étrangers existent et que les gouvernements les dissimulent



Récemment, un ancien scientifique et chercheur de la NASA a mentionné que beaucoup de réveils d'OVNIS peuvent avoir une origine étrangère, mais de nombreux gouvernements et d'autres scientifiques ont caché de tels événements.

C'est Kevin Knuth, professeur de physique à l'Université d'Albany, qui soutient qu'il existe actuellement de nombreux tests qui montrent l'existence des OVNIS et leur origine extraterrestre.
Knuth a soutenu que l'humanité doit "faire face à la possibilité" que les OVNIS peuvent être des visiteurs d'autres parties de l'Univers, et déclare en outre que beaucoup plus de recherches sont nécessaires sur le sujet, car cela pourrait bénéficier à l'humanité.

Parlant à la conversation, Knuth a déclaré :

"Je pense que nous devrions faire face à la possibilité que certains des objets volants étranges qui sont plus nombreux que les meilleurs plans dans notre inventaire et qui défient l'explication puissent être des visiteurs venus de loin, et il y a beaucoup de preuves pour soutenir les observations d'OVNIS."

Comme nous le savons, et comme Knuth le fait remarquer, parler des ovnis est presque tabou aujourd'hui. Cela a empêché les études scientifiques publiques et appropriées au sujet. Knuth dit aussi que les coupables sont les gouvernements et les médias qui favorisent le scepticisme entourant le phénomène extraterrestre.


Knuth ajoute :

"Essentiellement, ils nous disent que le sujet n'a pas de sens. OVNI est en dehors des limites de l'étude scientifique sérieuse et discussion rationnelle, ce qui laisse malheureusement la question dans le domaine des marginalisée et, pseudoscientifiques dont beaucoup sont dans le domaine des théories de la conspiration et la spéculation sauvage ".

Plusieurs pays comme le Brésil, le Canada, le Danemark, l'Equateur, la France, la Nouvelle-Zélande, la Suède, la Russie et le Royaume-Uni ont déclassifié certains de ses dossiers OVNI au cours de la dernière décennie, et selon Knuth il y a beaucoup d'observations d'OVNI de représentants du gouvernement, et ceux-ci donnent évidemment une légitimité aux revendications.

Knuth indique qu'il y a des organisations qui contribuent à la recherche ufologique, et mentionne le Comité pour l'étude des phénomènes aériens anomale (CEFAA), formé par le gouvernement chilien, et le Comité français pour l'étude des phénomènes aériens anomale (CEFAA), en tant que groupe formé par des scientifiques et des officiers militaires, qui fournit des preuves de l'existence d'extraterrestres.

Knuth parle aussi du "paradoxe de Fermi " : la question de savoir pourquoi nous n'avons jamais entendu parler d'autres civilisations malgré l'immensité de l'espace qui garantit presque l'existence de la vie extraterrestre.

Il a dit qu'il est très probable que les extraterrestres sont réels et qu'un grand nombre des 300 milliards d'étoiles de notre galaxie peuvent accueillir des planètes hospitalières. Knuth ajoute:

Le problème est qu'il n'y a pas eu une seule rencontre bien documentée avec des OVNIS qui se qualifierait comme un fusil fumant. La situation est aggravée par le fait que de nombreux gouvernements à travers le monde ont caché et classé des informations sur de telles rencontres. "
Il soutient que la connaissance scientifique et factuelle du sujet "bénéficierait grandement " à l'humanité, car elle pourrait développer la technologie et la connaissance et nous aider à comprendre notre place dans l'univers.

Knuth propose la conclusion suivante :

"Je pense que les temps sont idéaux pour ouvrir la question à la société et dire que nous ne sommes pas seuls. Nous devons faire face au moins à la possibilité que certains des objets étranges aperçus qui semblent défier les meilleurs plans dans notre arsenal et toute explication prosaïque, sont, en fait, des visiteurs d'autres mondes. "

Comme Knuth le dit, le phénomène OVNI est présent depuis plusieurs décennies sur notre planète (sans compter les preuves dans les cultures anciennes). Les faits continus de dissimulation, les cas d'hommes en noir, d'ufologues assassinés, etc., montrent seulement qu'il y a une campagne qui chercherait à faire taire tout ce qui concerne le sujet ovni. Si, en revanche, le monde avait profité de ce phénomène pour de bon, nous aurions pu réaliser un bénéfice global dans divers aspects et pas seulement pour quelques-uns.

Articles les plus consultés