mardi 13 décembre 2016

« Rogue One, un pari osé » : la presse unanime sur le spin-off de la saga Star Wars

Le film sortira dans les salles ce mercredi. En attendant voici un tour d’horizon de ce qu’en a pensé.


Rogue One » sort dans les salles ce mercredi. La presse a pu le voir en avant-première. Voici un tour d’horizon des critiques des médias sur le premier spin-off de la saga Star Wars.

En Belgique, le film fait l’unanimité. « Avec ‘Rogue one’, Gareth Edwards signe un bien bon chapitre de la juteuse franchise », explique notre critique. Didier Stiers évoque « un film où il est plus question de résistance, d’espionnage, de guerre, de luttes de pouvoir et de sacrifice que de Jedi et de Force ».

« Rogue One : le Star Wars qui plaira à tout le monde », titre 7sur7. Pour La Libre Belgique avec ce film, « on savoure une histoire vraiment neuve et qui n’appelle aucune suite (puisque celle-ci existe déjà) ».

Du côté français, même combat. Pour France Info, « Rogue One » est « un pari osé ». « En proposant de suivre les aventures d'un groupe de rebelles déterminés à voler à l'Empire les plans de l'Etoile noire, ce spin-off ne s'inscrit pas directement dans l'une des trois trilogies ».

De son côté, Europe 1 estime que « le principal atout de ce film, c'est qu'il est beaucoup plus ‘humain’ que les autres Star Wars ». « Avec son Rogue One, Disney réussit un coup double ».

Le Figaro n’y va pas par quatre chemins : « Gareth Edwards a réussi son pari ». « En sortant de la salle, après 2 h 10 de guerre des étoiles pétaradante, avouons qu'on aimerait garder un peu plus longtemps ces petites étincelles qu'on a dans les yeux ».

Ils trouvent préservés une queue de dinosaure en Birmanie


Il a récemment publié une étude menée par Lida Xing, l'Université chinoise de géosciences à Pékin, où sont la découverte d'un fossile d'une queue de dinosaure.

La découverte a été faite dans un marché en Myitkyina ambre, c’est la première fois qu’on a trouvé conservé dans l'ambre matériaux de dinosaures.

La pièce de 99 millions d'années avait été poli à utiliser comme des bijoux et le vendeur avait pensé qu'il était matériel végétal.

Mais un examen plus approfondi, il s’est avéré être la queue d'un dinosaure avec des plumes et de la taille d'un moineau.

Les scientifiques ont déclaré que l'anatomie de la queue a montré qu'il appartenait à un dinosaure à plumes, pas un vieil oiseau.

Le petit dinosaure a été décrit comme la taille d'un moineau, avec des plumes dans la queue.

Les scientifiques ont dit qu'il était étonnant de voir tous les détails d'une file d'attente de dinosaure, les os, la chair, la peau et les plumes, et imaginer comment la queue de ce petit piégé dans la résine, puis est mort sans doute parce qu'il ne pouvait pas se libérer ».

Dans le film, une découverte de ce genre est le point de départ derrière le clonage des dinosaures pour un parc d'attractions.

Mais les scientifiques ont une occasion unique d'étudier la composition du plumage de ce type de dinosaures et quelles sont les différences avec les oiseaux d'aujourd'hui.