ExoMars : Schiaparelli Mars écrasé à plus de 300 kilomètres par heure


Game over ... L'atterrisseur écrasé la mission ExoMars sur Mars le mercredi, comme l'a confirmé Thierry Blancquaert, responsable de ce navire au sein de l'Agence spatiale européenne (ESA).

L'accident a été confirmé par une image prise par l'orbiteur MRO de la NASA dans lequel les restes de l'atterrisseur sont appréciés.

Schiaparelli faisait partie du programme ExoMars, un effort de l'ESA et Roscosmos, l'agence spatiale russe, à la recherche de la vie sur la planète rouge. Le petit module en forme de disque mercredi séparée de l'orbiteur Trace Gas Orbiter (TGO) et a commencé une manœuvre d'atterrissage dangereux sur Mars qui a fini par écraser plus de 300 kilomètres par heure.

Selon les premières estimations de l'ESA basées sur des images recueillies par le Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA Schiaparelli il est tombé d'une hauteur de 2 à 4 km. La tache sombre et floue vu dans les photos, à un kilomètre du parachute, pourrait indiquer que les réserves de carburant du navire ont explosé à l'impact.

Ces images de la NASA montrent l'endroit où il est écrasé : la tache noire et la tache blanche Schiaparelli et son parachute.

Schiaparelli allait trop vite,il a été complètement détruit. Mais tout n’est pas perdu dans ce premier programme ExoMars de mission. La sonde TGO, qui était l'autre 50% de la mission, a réussi à engager avec succès l'orbite de Mars et a commencé à émettre normalement mercredi.

Malgré l'échec, l'ESA a déclaré que Schiaparelli était une petite partie de ExoMars, un test de la technologie qui pourrait mettre le premier rover européen sur Mars dans les années 2020 Si les plans ne sont pas retardés, la mission ExoMars 2020 nous mènera retour vers Mars pour rechercher des traces de vies passées ou présentes dans le sous-sol de notre planète voisine.

Articles les plus consultés