Le plus grand radiotélescope du monde entre en service en Chine

Un nouveau projet pharaonique pour la Chine, qui compte bien passer à la vitesse supérieure dans le cadre de son programme d'exploration spatiale.


Le plus grand radiotélescope du monde est entré en service le week-end dernier dans la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine. Un projet faramineux dont l'ambition est, selon Pékin, de détecter une vie intelligente extraterrestre.

Appelé par les scientifiques Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope (FAST), le télescope présente ouverture sphérique d'un diamètre de 500 mètres, couvrant une surface équivalente à 30 terrains de football.
 

L'installation, dont la construction avait commencé en mars 2011, a coûté 1,2 milliard de yuans (165 millions d'euros) et dépasse nettement en dimension le radiotélescope d'Arecibo, située dans l'île de Porto Rico, dont le diamètre est de 305 mètres.

Pékin augmente ses investissements dans l'astronomie tout en accélérant son programme d'exploration spatiale à coups de milliards d'euros, avec l'ambition d'installer une station permanente en orbite avant 2020, et à terme d'envoyer un homme sur la Lune.
 

Comme des centaines de milliers de chinois avant eux, près de 10.000 habitants résidant dans un rayon de cinq kilomètres autour du dispositif d'écoute ont été réinstallés plus loin pour laisser place à ce projet pharaonique.

Articles les plus consultés