LE DESSIN GROSSIER DE JOHN LENNON QUI REPRÉSENTE L’OVNI QU’IL A VU À NEW YORK VENDU AUX ENCHÈRES


Un simple griffonnage, mais qui n’est pas fait par n’importe qui : John Lennon, a été vendu aux enchères ces derniers jours, précisément le 21 mars 2014 à New York, près de 10 fois plus que prévu. En effet, surprise, on en espérait au mieux 2000 dollars, il a atteint en réalité 16 530 dollars ! Tout se vend dès lors qu’un grand nom est associé ...
 

L’observation de John Lennon est connue, souvent rappelée dans les écrits ufologiques. C’est à New York qu’il fit cette observation le 23 aout 1974, alors qu’il se trouvait dans cette ville où il résida de 1973 à début 1975 avec sa compagne Mai Pang alors qu’il était séparé de sa femme Yoko Ono. Il y créa plusieurs disques à grand succès. Il a dit avoir fait l’observation lorsqu’il était dans son appartement sur la 52éme rue. Ce n’était pas une nuit claire lorsqu’il aurait repéré un objet de forme ronde qui planait à seulement 100 m de lui (?). Il y avait une lumière qui clignotait comme le fait une banale ampoule électrique ; Sur le dessus, une lumière rouge ? Pas de bruit. Il a observé l’objet durant 5 à 10 minutes puis a disparu en s’éloignant le long de la rivière de l’Est.

Le dessin se compose d’un ensemble de plusieurs « évènements » griffonnés lors d’une banale conversation entre ami afin d’illustrer ses propos. Seulement une partie est consacrée à son observation. Il s’agit en fait d’un cas banal, jamais enquêté et qui peut tout simplement se rapporter à un phénomène naturel. Seule la renommée de l’artiste a donné le côté sensationnel et médiatique à ce cas, qui présente peu d’intérêt pour la recherche ufologiques. Sa compagne a elle aussi observé cet ovni. C’est elle qui nous rapporte que John Lennon n’avait pas un intérêt particulier pour le dossier ovni, mais que par curiosité il avait tout de même souscrit un abonnement à la Flying Saucer Review. Elle rapporte qu’elle ne croyait pas aux ovnis avant cette observation, mais qu’après cette expérience, elle a radicalement changé d’idée à leur propos.

Une anecdote urologique qui en dit long sur la médiatisation de ce phénomène aux Etats-Unis.

Articles les plus consultés