Ronnie Lajoie : Quête pour l'espace


Une maison. Une chambre. Une boîte en bois brune avec une façade en verre incurvée. Couleur des images animées. Son. Une station : un «œil» noir avec trois lettres de l’élève. Espace extra-atmosphérique. Étoiles. Vaisseaux spatiaux.

Comment je l'ai regardé, il a absorbé. Là, sur cet écran de télévision de 21 pouces juste pour moi. Espace extra-atmosphérique. Étoiles. Vaisseaux spatiaux.

Le nom de l’émission de télévision : perdu dans l'espace, mon personnage préféré : le " Jupiter II. " Comment un modèle en plastique de fil suspendu simple, qui ressemble à deux bols à soupe en coupe aurait pu prendre des faits tellement réels, cela reste un mystère pour moi à ce jour. Son vol gracieux, sa balise de moteur la filature, le son coqueluche, saisit mon esprit avec l'immédiateté et de la fureur aucun professeur, aucun parent, aucun ecclésiastique, ne pourrait jamais égaler. Là, sur cet écran de télévision de 21 pouces était mon avenir, mon destin. Ce programme avait commencé ma quête d’espace.

40 ans plus tard, je suis maintenant un ingénieur des systèmes spatiaux principaux aidant à développer la prochaine génération de véhicules de lancement spatial. Je suis également membre de longue date de la Planétaire Society et l’AIAA, membre à vie de la Mars Society, un activiste de l'espace de longue date et bénévole auprès de la société de l’espace national.

Articles les plus consultés