La poussière de comète ISON près du soleil, le 28 novembre 2013, 19h00

La comète Ison a fait une grosse frayeur aux astronomes qui suivaient attentivement son passage au plus près du Soleil dans la soirée de jeudi. Deux heures après s'être approchée à un peu plus d'un million de kilomètres de la surface de notre étoile, une distance extrêmement proche, puisque cela représente moins d'un diamètre solaire, Ison n'est pas réapparue dans le champ des deux sondes Soho et Stereo qui observent le voisinage du Soleil. Ce passage rapproché s'est fait à une vitesse inouïe, qui a atteint 1,4 million de km/h! Les premières conclusions ont été que cette grosse boule de glace et de poussières venue des confins du système solaire n'avait pas survécu aux milliers de degrés lors de son passage et s'était désintégrée. Une issue tragique que certains astronomes avaient prédite, mais qui aurait retiré toute chance de pouvoir observer la comète dans le ciel nocturne au début du mois de décembre, à l'œil nu dans le meilleur des cas, et aux jumelles sinon.
 

Articles les plus consultés